Too Cool for Internet Explorer

NekoZone

Ecologie, bio, arts créatifs et autres bidouilles. Soyez les bienvenus dans ma petite bulle a moi! Donnez votre avis en laissant un petit commentaire, merci!

06 septembre 2009

Vaccins: l'injection létale.

Voici ce qu'on injecte dans vos veines lorsque vous pensez vous protéger:


- ALUMINIUM (adjuvant) : Responsable de dommages cérébraux, suspecté d'être la
cause de la maladie d'Alzheimer, de certaines démences, de comas et d'attaques.
Responsable également d'allergies cutanées. Lourdement impliqué dans la myofasciite à macrophages.

- SULFATE D'AMMONIUM : Suspecté d'attaquer le foie, le système nerveux,
le système gastro-intestinal et respiratoire.

- BÊTA- PROPIOLACTONE : Connu pour ses propriétés cancérigènes, suspecté
d'attaquer le foie, le système respiratoire et gastro-intestinal ainsi que la peau et
les organes des sens.

- LEVURES GENETIQUEMENT MODIFIEES (OGM !!!),

- ADN BACTERIEN OU VIRAL D'ANIMAUX : Substances qui peuvent se combiner à l'ADN des vaccinés et entraîner des mutations génétiques inconnues.

- LATEX : qui peut produire des réactions allergiques mettant en péril le pronostic vital

- GLUTAMATE DE SODIUM : neurotoxique connu pour ses effets mutagènes,
ératogènes, entraînant des malformations et monstruosités et des effets sur la descendance.
Responsable d’allergies.

- FORMALDEHYDE (formol) : Carcinogène, impliqué dans les leucémies, les cancers du
cerveau, du colon, des organes lymphatiques; suspecté d'occasionner des problèmes
gastro-intestinaux; poison violent pour le foie, le système immunitaire, le système nerveux, les organes de reproduction.

- POLYSORBATE 80 : Connu pour causer des cancers chez les animaux.

- TRI(N)BUTYLPHOSPHATE : Suspecté d'être un poison pour les reins et les nerfs.

- GLUTARALDEHYDE : Poison, s'il est ingéré; responsable de malformations néonatales
chez les animaux d'expérimentation

- GELATINE : Produite à partir de certaines parties de la peau des veaux ainsi que des os
de bovins déminéralisés et de peau de porcs. Responsable d'allergies.

- GENTAMYCINE ET POLYMYXINE B : Antibiotiques toxiques pour les reins et le
système nerveux; responsables d'allergies pouvant être mortelles.

- MERCURE (conservateur) : Une substance des plus dangereuses, qui a une affinité pour
le cerveau, le foie, l'intestin, la mœlle osseuse et les reins. D'infimes quantités peuvent
causer des dommages graves au cerveau. Les multiples symptômes de l'intoxication
au mercure sont connus y compris l’autisme.

- NEOMYCINE : Antibiotique qui perturbe l'absorption de la vitamine B6. Réactions
allergiques pouvant être mortelles. Toxique pour les reins et le système nerveux.

- PHENOL / PHENOXYETHANOL : Utilisé comme antigel. Toxique capable de dérégler
les réponses du système immunitaire.

- BORATE DE SODIUM (Borax) : Mort aux rats ( !) contenu dans le très a la mode Gardasil.

Tout ceci est contenu dans les vaccins qui sont censés vous protéger. Au final ils détruisent votre corps, votre système immunitaire, votre vie. En toute connaissance de cause, les médecins vous les injectent, les gouvernements les autorisent, les labos en font des bénéfices. Pour ma part, le dernier vaccin obligatoire (hépatite B) m'a rapporté une polyarthrite à l'age de 14 ans, et je devrais passer ma vie avec.

Le vaccin n'est à l'heure actuelle pas obligatoire en France, pour l'instant. S'il le devenait, nous serions les premiers à faire de la résistance car il est hors de question que nous nous fassions vacciner.

"(...) La plupart des vaccins n’ont fait la preuve ni de leur efficacité ni de leur innocuité. Ainsi une étude menée en Inde sur 600.000             personnes a montré que l’incidence de la tuberculose était identique chez les sujets vaccinés et le non-vaccinés. A l’époque où l’on a commencé à vacciner, la courbe des épidémies avait depuis longtemps entamé sa régression (grâce à l’amélioration de l’hygiène et des conditions de vie), et les campagnes de vaccinations auraient pu, au contraire, freiner ce mouvement. Les vaccinations massives contre certaines maladies peuvent entraîner leur recrudescence sous des formes plus sévères (la rougeole aux USA). On ne peut pas déceler une             tuberculose au stade précoce chez un sujet dont la cuti a viré à la suite d’un BCG. Quoiqu’il en soit, les stimulations répétées du système immunitaire l’affaiblissent (9),             préparant le terrain au développement d’autres maladies." (Cf. : http://internationalnews.over-blog.com/article-28835140.html)

Et j'entends ce soir sur BFM TV ce cher monsieur de Doctissimo (je l'aimais déjà pas beaucoup celui la, il n'a jamais pris la peine de répondre à mon courrier au sujet de leur propagande pro-vaccin hépatite B), prit a parti pour les besoins du reportage, MENTIR ouvertement sur les risques de la vaccination anti-grippale H1N1, qualifiant les risques de minimes, de simples effets secondaires soit une "mini grippe" selon ses propres termes. Desinformation, propagande! Ce vaccin n'est pas anodin, ni inofensif!
On lit déjà à ce sujet que "des cas de Guilain-barré apparaitront" et que "les bénéfices en valent la peine"! Ils savent que ce vaccin va occasionner des maladies graves et des morts, mais le "bénéfice" en vaut la peine.

Est il déplacé de se demander de quel "bénéfice" on parle ici? Le bénéfice financier, ou le bénéfice humain? Parce qu'à l'heure actuelle, cette maladie n'a pas atteint le dixième du nombre de cas mortels qu'une simple grippe saisonnière (2500 décès par an en France, 36000 aux USA...) alors ou se trouve réellement le bénéfice de mettre en jeu des millers de vies si ce n'est dans les milliard d'euros rapportés par ces campagnes vaccinales irresponsables?
Cette panique crée de toute pièce par les médias et les politiques me poussent a me poser quelques questions... pourquoi tout ce tintamarre? Ce sont eux qui paniquent, pas nous! Il me semble que tout ceci n'est pas dénué de sens et que quelque chose se cache derrière cette manipulation habile de la population...

Autre chose: si ce vaccin n'est pas obligatoire en France pour l'instant, il l'est déjà aux États Unis ou il est considéré comme délit pénal puni d'emprisonnement ou de mise en quarantaine dans les locaux de la FEMA le fait de refuser l'injection. Une loi invraisemblable a offert aux laboratoires une totale immunité juridique, laissant les victimes potentielles sans aucun recours en cas de maladie, effet secondaire grave ou décès entrainé par l'injection contre leur volonté de ce vaccin!

J'ai lu beaucoup sur ce que j'appellerais "la théorie du complot", et j'en parlerais ici bientôt, parce que quelque soit la vérité, un tel scénario est malheureusement tellement plausible de nos jours qu'il est difficile de le réfuter.

Pour ceux qui, comme nous, veulent faire respecter leurs droits: signez la pétition internationale contre la vaccination obligatoire du virus H1N1

Article édifiant sur la campagne vaccinale prévue par Sarkozy

Une journaliste autrichienne accuse l’ONU et des responsables politiques de préparer un génocide planétaire: elle porte plainte pour bioterrorisme (traduction integrale en lien à la fin de l'article)

Extrait de l'émission d'Alex Jones avec l'intervention du Dr Rima Laibow sur la vaccination forcée aux USA

Posté par Shiva29 à 18:54 - Echo bio - Laissez votre empreinte... [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire